Les couleurs de l’espoir : le pavillon impérial et la protection du commerce maritime habsbourgeois entre 1711 et 1780

Costanza Lugnani, Paris

Adam Ludwig WIRSING, Schiffe im Hafen, s.d. (XVIIIe siècle) . Droits: Albertina, Vienne (Autriche). URL : https://www.europeana.eu/item/15508/D_I_45_109.
Adam Ludwig WIRSING, Schiffe im Hafen, s.d. (XVIIIe siècle) . Droits: Albertina, Vienne (Autriche). URL : https://www.europeana.eu/item/15508/D_I_45_109.

« Le 3 janvier 1754 se sont présentés Sebastiano Errath et Grahsin Vita Levi, afin de demander une très-haute patente de pavillon et un passeport pour leur polacre appelée Santa Giustina, d’une capacité de charge de 150 tonnes, protégée par 4 canons et 2 petites bombardes, avec 14 hommes d’équipage »1. Un jour d’hiver 1754, dans la ville de Trieste, les deux propriétaires d’un petit bâtiment prennent le chemin de l’Intendance commerciale.

Les couleurs de l’espoir : le pavillon impérial et la protection du commerce maritime habsbourgeois entre 1711 et 1780 weiterlesen

  1. „Den 3. Jenner 1754 sind Sebastiano Errath, und Grahsin Vita Levi um ein allerhöchstes Flaggen-Patent und See-Paß für ihr Polacca Sa Giustina genannt von 150. Tonnen Ladung 4 Canonen und 2. Petrieri geschütz dann 14. Mann Schiff-Volck […] eingekommen“. AT-OeStA/ FHKA NHK Kommerz Lit Akten 927, f° 86. []
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search